in

Toppers de France

Cher amant classique

Profitez d'histoires quotidiennes gratuites sur les voitures anciennes dans votre e-mail et inscrivez-vous gratuitement. 

La France était autrefois un pays où étaient fabriquées des automobiles de luxe et de prestige. La crise des années XNUMX a rompu cette histoire. Et après la Seconde Guerre mondiale, l'ingérence de l'État français dans la construction automobile a décidé que de nombreuses petites voitures et voitures abordables devaient être fabriquées.


Cette approche est à la base de notre idée que seules les voitures, les voitures, certaines automobiles, mais certainement pas de «voitures» viennent de France.

Les Français ont cependant tenté à nouveau plus tard de rivaliser avec Mercedes et BMW. Mais des voitures comme la Peugeot 604 et la plus tard Citroen C6 n'a jamais vraiment réussi.

Mais dans le passé? Vous aviez une marque comme Delahaye.

Cette marque a été fondée en 1894 par Emile Delahaye. Après sa mort en 1901, une nouvelle usine à Paris est ouverte. Là, des voitures particulières ainsi que des camions et des bus ont été construits. En 1908, l'usine a commencé à produire ses propres moteurs et à gagner de l'argent grâce aux produits fabriqués par d'autres sous licence. Delahaye a innové dans l'application de nouvelles techniques, telles que le refroidissement par eau et l'entraînement par arbre

Réussi en compétition

Dans les années 30, l'usine a connu du succès en course automobile et de nombreux records ont également été établis. En 1935, la marque sportive du segment haut de gamme Delage est reprise. Cette marque était en difficulté financière après la période de crise. Après la fusion, Delages était essentiellement des Delahayes, avec un emblème et une calandre Delage, mais voyez ce qu'est l'ingénierie des badges en français.

Jusqu'au début de la Seconde Guerre mondiale, l'usine fabriquait des `` châssis roulants '' équipés d'une combinaison sur mesure par divers carrossiers. Des créations bien connues proviennent de Figoni et Falaschi, Chapron, Letourneur et Marchand et Hermann Graber. Les bodybuilders néerlandais, tels que Pennock, ont également conçu la carrosserie pour Delahayes.

Après la Seconde Guerre mondiale, l'usine a recommencé à fabriquer des voitures

Pour faciliter le démarrage, les modèles d'avant-guerre ont d'abord été remis sur le marché, comme le 134 et le 135 M. Ils avaient quatre et six soupapes en tête. Les voitures présentaient un châssis séparé conventionnel et une suspension indépendante qui n'étaient toujours pas obsolètes d'un point de vue technique. Comme avant la guerre, des châssis roulants ont également été vendus qui ont été finis par des carrossiers selon les souhaits des acheteurs ...

Un cas en déclin

En 1947, la production du plus petit 134 a été interrompue et le nouveau 175 a pris sa place. Le moteur six cylindres de 4455 cm140 produisait 1950 ch et un moteur plus lourd de 160 ch est devenu disponible en 178. Deux modèles dérivés étaient le 180 et le 175, ils avaient un châssis plus long que le 1951. En 235, le dernier modèle Delahaye, le 100, a été introduit. Les ventes sont restées faibles et moins de 9000 véhicules ont été vendus par an. L'argent a été fait avec des camions et des véhicules de type jeep. Plus de XNUMX XNUMX exemplaires de la jeep Delahaye VLR ont été réalisés pour l'armée française.

La fin / Fin

En 1954, l'usine a été reprise par Hotchkiss, qui a ensuite mis fin à la production en 1956. Mais le nom Delahaye est gravé comme emblématique dans l'histoire de l'automobile. L'information sur le cabriolet 135 M de 1950 avec son six cylindres trois litres et demi de 115 ch avec transmission Cotal qui est en vente chez Retrolegends dit «prix sur demande».

Lire aussi:
- Hotchkiss M201: Jeeps de France
- Un Facel est une chose assez chère
- Bentley S2 Wendler. La Mercedes-Bentley
- Rolls-Royce Chinese Eye, rallye avec une Rolls-Royce
- Tatra JK2500, la Ferrari communiste

Êtes-vous un passionné de classiques et aimez-vous les articles gratuits? Veuillez considérer un abonnement à Auto Motor Klassiek, le magazine imprimé. Cela atterrira sur votre paillasson chaque mois pour une simple contribution annuelle. Rempli de lecture intéressante, en particulier pour les amateurs de classiques. Assez pour vous tenir à l'écart des rues pendant des jours. Et si cela ne suffit pas, vous contribuez également à l'ensemble de la plateforme pour et par les passionnés de classique. De plus, un tel abonnement présente encore plus d'avantages. Jetez un œil au lien ci-dessus pour plus d'informations. D'ailleurs, vous pouvez trouver un aperçu du numéro actuel via ce lien. Ensuite, vous avez déjà quelque chose à lire, car il contient des pages d'articles divers.



Cela peut aussi être moins cher ...

6 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Je n'ai pas besoin d'un Français car ils sont beaucoup trop chauvins pour nous (pas français)
    égoïste. J'avais l'habitude de conduire des Opel mais maintenant je n'ai plus besoin d'une Opel.

    • le fait que les Français soient chauvins n'enlève rien à la qualité de cette voiture ... Les Français ne sont pas du tout égoïstes si vous faites l'effort de les connaître ... Et quelle voiture conduisez-vous maintenant?

  2. C'est facile.
    Oooooooit la vie était belle et l'artisanat était une profession aussi bien qu'un art. C'est pourquoi tout le monde est encore accro au bon vieux temps.
    Maintenant que tout est unité à cause du 00000
    Ne revient jamais avant. Dommage !!!!

  3. La plupart ne peuvent plus l'imaginer (moi non plus jusqu'à récemment), mais cela aurait été proche si la France était devenue communiste en 44. Les Américains ont rapidement poussé De Gaulle (qu'ils n'aimaient pas vraiment) en avant. Mais depuis, le socialisme (et les syndicats!) A été très fort en France. Cela a conduit à beaucoup de belles choses, une 2CV ou une R4 pour tout le monde, mais aussi beaucoup de misère: de beaux constructeurs automobiles qui ont fait faillite, d'énormes dommages à leur réputation (encore! à l'étranger («avez-vous votre chemin?», direction contre les syndicats).

    Super et très belle voiture, cette Delahaye.

    À propos, Delahaye signifie «de la haie». Dans le passé, il y avait des tournées annuelles de La Haye à Paris (l'inverse n'est pas possible, car alors le nom n'est plus correct) pour Delahayes et Delages étaient également autorisés à participer. Je les ai vus quelque part au centre de la ville royale. Tous sont des gens avec trop d'argent, mais pas antipathiques. Était beau!

    • Un joli reflet, Henk. Merci pour cela, j'ai quelques ajouts.

      - La République (et la révolution) est plus ancienne que 1944 et forme une base pour les États-Unis, l'URSS et les démocraties européennes pour les lois (constitutionnelles).
      - Si vous savez comment la France brisée est sortie de 2 guerres mondiales ...: de nombreuses villes et villages plats, les mines terrestres dans l'agriculture, les morts et les handicapés (également parmi les civils) alors vous pourriez tirer une conclusion différente. La reconstruction de la France démolie a été, au contraire, un immense succès. Également dans le domaine de l'industrie automobile et de la mobilité.
      - Le fait est que le marketing Premium de l'Allemagne, du Japon et de la Corée (à travers la politique gouvernementale) a été mis en place très efficacement. Même les vieux seaux des deux pays sont refusés (leçon: acheter la presse: Bild et Autoweek, Telegraaf et Autovisie).
      - De Hofstad ne nous rend pas plus amusant d'avoir une belle voiture.
      - Les libéraux de La Haye sont donc aussi communistes?

Donnez une réponse

L'adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués * *

La taille maximale du fichier de téléchargement : 8 Mo. vous pouvez télécharger : image. Les liens vers YouTube, Facebook, Twitter et d'autres services insérés dans le texte du commentaire seront automatiquement intégrés. Déposer des fichiers ici

Citroën HY

Citroën HY. Valeur intemporelle 

L'évaluation est une profession. Un sujet assez difficile