in

Suzuki T20

Au milieu des années XNUMX, la moto - juste sur le côté - a été sauvée d'une mort certaine. Parce que les motos étaient au bord de l'extinction parce que la situation économique après la Seconde Guerre mondiale était devenue si prospère que De Gewone Man pouvait s'offrir une voiture. Et si vous compariez - à l'époque toujours en tant que chef de famille - une voiture comme moyen de transport et moyen de transport avec une moto? Ensuite, il n'y avait littéralement aucune raison de continuer à conduire. La moto était pour les pauvres tels que les étudiants et autres personnalités marginales moins fortunées et sociales.


Honda a sauvé la moto

Et puis Honda est venu avec les Honda Cubs et le slogan «Vous rencontrez les plus gentils sur une Honda». Après cela, cela est allé rapidement. La moto est devenue «amusante». Ainsi, les bons vélos de la circulation, qui d'ailleurs n'étaient généralement pas plus lourds que 350 cmXNUMX, étaient saupoudrés dans les virages. Parce que la nouvelle moto n'était pas seulement amusante, mais aussi dynamique et sportive!

Dans cette optique, la Suzuki T20 était la bonne moto au bon moment

Il était léger (135 kilos), fiable et rapide. Avec 29 ch à partir de 250 cm50, elle avait plus de puissance qu'une BMW R500 de 20 cmXNUMX. Une partie substantielle de cette puissance provenait des échappements sérieusement calculés. Son inconvénient à deux temps a été compensé par l'injection d'huile Posi Force. Il avait pas moins de deux vitesses de plus que ses concurrents, de bons freins et clignotants. Le TXNUMX était un compagnon rapide et fiable pour une utilisation sur la voie publique. Et bien sûr, ses spécifications l'ont également amené à prendre les pistes presque immédiatement.

Aussi rapide sur la voie publique

Pour les gens qui voulaient s'amuser sur la voie publique sur un T20 en tenue de combat, c'était du shopping festif. Avec des clips, un énorme réservoir en polyester et un petit siège plus une paire de repose-pieds inclinés, vous étiez la terreur de la région. Parce qu'à l'époque, les motos n'étaient pas simplement censées être rapides. Il a également été conduit aussi vite que possible. Sur la voie publique. Avec une paire d'échappements à expansion - non amortis - et une carburation modifiée, un tel T20 est devenu une machine pour laquelle vous aviez besoin d'un permis de pistolet plutôt que d'un permis de conduire. Je me souviens de deux anecdotes sur le T20. Dans l'un, un T20 et son pilote ont quitté la digue à une vitesse improbable. À l'époque, il n'y avait toujours pas de gauche capitaliste silencieux qui avait fui le Randstad et qui vivait le long des digues.

Donc les digues étaient de vrais circuits

Lors du déploiement, le pilote malheureux de Suzuki a été littéralement roulé dans le fil de fer barbelé d'une clôture tombée. Le déroulement était une affaire douloureuse. Un autre pilote T20 n'a pas fait attention. Il a heurté l'arrière d'une VW Beetle et a roulé sur le toit jusqu'à ce qu'il soit devant la voiture. Le pilote VW a été tellement choqué qu'il a accéléré et a écrasé le motocycliste.

Clairement un classique

Parce que plus gros c'est mieux, le Suzuki T20 n'est devenu un classique que lorsque le stock de GT750 et T500 s'est épuisé. Un T20 original est maintenant aussi un classique recherché. Mais celui que nous obtenons avec l'ami et chasseur de trésors Alex Janssen - il a une maison de campagne chez FB où il montre à quel point cela peut être amusant dans le monde classique abordable - est celui qui a été choisi directement dans la seconde moitié des années soixante. Et avec cela, nous passons joyeusement de l'expression «original d'usine» à «original dans le temps»… Nous trouvons cela conquérant. Et on rêve de tous les classiques dormants dans des hangars presque oubliés. Parce que putain ce ne sera pas qu'Alex soit le seul à pouvoir les trouver!

Attention: l'essence actuelle dissout le polyester.

L'original

L'une des découvertes les plus récentes de l'ami Alex


Aimez-vous ce que nous écrivons? Cet article - comme tout ce que vous lisez ici - vous a été présenté gratuitement. Nous ne voulons pas et ne voulons pas faire d'articles haut de gamme. Mais nous pouvons utiliser votre aide pour cela. Abonnez-vous donc à Auto Motor Klassiek. Vous recevrez également chaque mois un AMK dans votre boîte aux lettres. Vous pouvez le faire via le lien ci-dessus. Ou faites un don du montant souhaité via notre page de paiement, via ce lien et mentionnez le don dans la description. Aidez-nous à garder les articles quotidiens gratuits.


 

21 Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Nous avons conduit deux T 20 convertis, le national 250 avec le KNMV de 71 à 76.
    En tant qu'équipe SRTR, Suzuki Racing Team Rotterdam.
    Aucune place sur le podium, mais je me suis beaucoup amusé sur les circuits de rue à travers les Pays-Bas.
    Plus tard, il y avait deux TD 2 B de Yamaha à sa place, mais plus rapidement.

  2. 1968. Absolument fou de motos. Chez Motorhuis Riemersma sur la Grote Berg à Eindhoven, il y avait une Honda Dream, 305 cm700. En savais-je beaucoup (alors). Mais… .. il avait un carénage de course! Et donc XNUMX florins ont été payés et fiers comme un singe à sept pattes que j'ai ramené à la maison dans le Limbourg. Le plaisir a duré exactement deux semaines, car ensuite l'huile s'est épuisée partout ......

  3. Un de mes amis d'université avait un T 20 à la fin des années 70: un vélo extrêmement fiable avec un démarreur électrique, un éclairage décent et toujours en état de marche. Sur la piste, il est tombé à travers le panier, comme tant de vélos standards à l'époque: je suis allé sur le nez avec son T 20 dans le virage de Tarzan sans aucun avertissement de la partie vélo. Même si les branches japonaises 2 avaient la réputation d'être les plus rapides: avec mon Duc 250 MK 3 légèrement modifié, je les ai facilement surmontées sur des digues: également 29 ch, 120 kg, carénage GP 50 CC, mégaphone d'usine et une maniabilité extrêmement fiable. Et le pardon. C'était une période fantastique pour nous, les étudiants pauvres ...

    • Vous sur votre Duic. D'autres agents de lutte contre la pauvreté ont été chassés par manque d'argent. Libérateurs Les étudiants sont déjà de nouveau frappés par la pauvreté. Mais les moments merveilleux leur manquent. Eh bien… Ils ont des smartphones

  4. rien à reconstruire! il n'y avait pas une seule moto qui roulait sans être décorée de volants M, de sièges de course, de carénages de direction ou autre, belle image de l'époque oh oui, sans oublier les autocollants😃

  5. Tout à fait d'accord Ap avait à l'époque un H1 500cc le fabricant de veuve, 1Was 196950000 km sans aucun problème, quand les pistons étaient complètement usés cliquetis que c'était un plaisir de fermer le gaz. Eu beaucoup de plaisir. C'était en 1969, je dis ne JAMAIS s'en débarrasser.

  6. 1967. Le fermier de cyclomoteur local est passé au travail plus lourd. Un bleu est apparu dans sa vitrine
    T 20 garé où j'ai été autorisé à m'asseoir en tant que garçon de 15 ans. Le compteur à 180, je croyais inconditionnellement. Comme si j'étais frappé par la foudre. Trois ans plus tard, un nouveau CZ 175 est arrivé à ma porte. Pas 180 au compteur, pas six vitesses, mais je suis probablement allé plus loin que je ne l'aurais jamais fait sur un T20. Mais comme les Asias de cette époque sont beaux.

  7. Vous ne devez jamais vous débarrasser du 2 temps dans votre collection (en bon état), cela deviendra rare !!! Et un vrai plaisir à exploser (fun et vitesse) !!! Chérissez-les énormément (RD 350 '76 et RD 350 LC YPVS '85), de vraies motos sans ordinateur merde !!!!!!

    • Si vous définissez le truc informatique comme un clavier et une souris, je comprends ce commentaire, mais un bloc YVPS a vraiment besoin de plus d'électronique que l'allumage seul. Aussi dans la technologie des moteurs, il y a peu d'extras pour rien.

  8. 2 temps, super souvenirs de ma Kawa 750, 3 cylindres. Puis béni avec une énorme chevelure déchirée sur le boulevard et les petites routes. Vélo sans problème pour moi. Plus tard échangé contre un 900 quatre cylindres. Je n'aurais jamais dû me débarrasser de moi.

    • Tout à fait d'accord Ap avait à l'époque un H1 500cc le fabricant de veuve, 1Was 196950000 km sans aucun problème, quand les pistons étaient complètement usés cliquetis que c'était un plaisir de fermer le gaz. Eu beaucoup de plaisir. C'était en 1969, je dis ne JAMAIS s'en débarrasser.

  9. Ma première moto, achetée avec une installation électrique problématique et un ami mécanicien automobile qui la réparerait pendant un certain temps. La moto lui a été donnée, même trop peu connue à l'époque. Le moteur s'est finalement retrouvé avec un agriculteur. J'ai ensuite fait les jauges sur une Honda CB500. Ensuite, il faut beaucoup de temps avant de commencer à poser des questions sur le T20. Et le fermier ne pouvait pas attendre. De temps en temps, un vieil homme de fer venait toujours. Je rêve toujours du T20.

  10. Quel plaisir j'ai eu avec ma Suzuki 750 3 cylindres 2 temps. J'ai le plus déchiré avec ce vélo. Le fait que je sois toujours en vie n'est qu'un miracle de Dieu.

  11. Remettez-le rapidement dans son état d'origine, avec le beau réservoir et la peinture et l'aile avant. C'est une belle vraie moto des années 350/XNUMX. Cela rappelle également le Jawa XNUMX Oilmaster de l'époque, mais ils étaient de véritables bêtes de somme robustes.

  12. En termes de freins et de direction, cette Suzuki était un désastre, la série T tout, Yamaha a toujours été et est restée la meilleure et inégalée 2 temps à tous points de vue !!!

    • J'étais sur le point de le dire. Les freins à tambour et les jantes étaient tout simplement trop petits et ils étaient même sur la GT500 sanglante et rapide. Dans ma mémoire, ces Suzuki n'étaient pas vraiment construites de manière durable, je pense qu'il fallait remplacer les pistons à 30.000 XNUMX kilomètres.

  13. Si vous écoutez attentivement votre (ou elle), vous savez tirer les plus belles pierres précieuses des granges avec un peu de patience.
    Aussi à Ollanda, vous n'êtes pas obligé de traverser la frontière ...

Laisser un commentaire

L'adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués * *

Arrangement transitoire MRB. Vous pouvez conduire à nouveau à partir du 1er mars

Porsche 911. RÉCUPÉRATION: 912