in

Honda Civic. Supermini du Japon.

1973 Honda Civic
Cher amant classique

Profitez d'histoires quotidiennes gratuites sur les voitures anciennes dans votre e-mail et inscrivez-vous gratuitement. 

Dans la première moitié des années 1970, l'industrie automobile japonaise était à la hausse en Europe. L'ordre établi sur notre continent est devenu de plus en plus concurrentiel. Honda est l’un des constructeurs japonais ayant réagi au potentiel du marché européen de ces années-là. Après un début modeste avec les types 600 et 800, les Japonais ont été surpris par la Honda Civic à traction avant, une réponse dynamique et compacte à l’augmentation du trafic.


La Honda Civic fait son entrée sur le marché. Mots-clés : Freins à disques avant compacts et entièrement équipés (le marché intérieur disposait également d'une version avec freins à tambour, les freins à disque y étaient réservés à la GL), traction avant, plusieurs styles de carrosserie et le moteur de 1.170 5 cm104 avec un arbre à cames en tête couplé à une boîte de vitesses à quatre vitesses capable de fournir d'excellentes performances. Avec la suspension de roue indépendante tout autour et une excellente économie de carburant, ce sont les facteurs d'une introduction réussie. La Honda Civic, initialement disponible en version deux et trois portes, est devenue une redoutable concurrente en Europe pour la Renault 127, la Peugeot 112, la Fiat 100, l'Autobianchi A1973 et la Datsun XNUMX A. La crise pétrolière de XNUMX a également mis la Honda Civic aucun mal fait. La demande de voitures compactes dotées de moteurs à combustion efficaces a augmenté en raison de la pénurie de pétrole.

extension

En parlant de 1973 : à partir de cette année-là, Honda offrait également la possibilité d'équiper la Civic de la transmission automatique à deux vitesses Hondamatic. Et en 1974, le programme a été élargi avec une voiture combinée à cinq portes et la version à quatre portes. Les deux styles de carrosserie étaient plus longs que les versions à deux et trois portes. De plus, les Japonais ont ajouté le moteur 1.488 cc à la gamme de livraison. Il a été installé dans la version à quatre portes et le break. À partir de 1974, les acheteurs pouvaient également choisir d'installer une boîte de vitesses à cinq vitesses dans la Honda Civic. Ce moteur de 1169 cm1.237 fut rapidement remplacé par une source d'alimentation d'une cylindrée de XNUMX cmXNUMX. L'arbre à cames en tête a été maintenu.

Modèles spéciaux pour le Japon et l'Amérique

Honda a également construit des versions spéciales. L'une d'entre elles était la Honda Civic 1200 RS, une version sportive pour le marché domestique japonais avec un moteur modifié de 1.169 1975 cm75 et deux carburateurs. Le moteur CVCC a également été développé pour le marché américain et japonais, une source d'énergie qui a finalement émis moins de substances nocives grâce à une pré-combustion de mélange riche. Le carburateur et la culasse ont été conçus de manière à ce que le mélange pénètre dans le groupe motopropulseur en deux phases, ce qui entraîne une consommation plus favorable. Ce moteur est arrivé en octobre 1500 sous une forme modifiée (et d'une puissance de 1200 ch) également XNUMX RSL/GTL. Cela a succédé au XNUMX RS au sein du JDM (le marché domestique japonais).

Ravalement de Façade

En 1977, la Honda Civic fait peau neuve. Les sections de pare-chocs à l'avant et à l'arrière ont été modifiées pour s'adapter à diverses formes d'éclairage. La version à quatre portes a été abandonnée lors du changement de modèle (pour l'Europe), la berline à cinq portes était une extension de la gamme. Honda a également fait ses adieux à la Civic, là où tout a commencé : la version deux portes. Pendant ce temps, les moteurs CVCC ont également été modifiés. De septembre 1977 jusqu'à la fin de la production de la première génération de la Honda Civic, ce moteur efficace était disponible avec des cylindrées de 1.238 1.488 cc et XNUMX XNUMX cc.

Percée automobile pour Honda en Europe

Quoi qu'il en soit, la première Honda Civic a été un succès et est largement considérée comme la percée automobile de Honda en Europe. Et quiconque a déjà conduit une Honda Civic aussi soignée sait pourquoi la Honda Civic a été un succès. Il a ouvert la voie aux générations suivantes et aux autres Honda. La première génération de Honda Civic a été remplacée en 1979 par la deuxième génération.

Êtes-vous un passionné de classiques et aimez-vous les articles gratuits? Veuillez considérer un abonnement à Auto Motor Klassiek, le magazine imprimé. Cela atterrira sur votre paillasson chaque mois pour une simple contribution annuelle. Rempli de lecture intéressante, en particulier pour les amateurs de classiques. Assez pour vous tenir à l'écart des rues pendant des jours. Et si cela ne suffit pas, vous contribuez également à l'ensemble de la plateforme pour et par les passionnés de classique. De plus, un tel abonnement présente encore plus d'avantages. Jetez un œil au lien ci-dessus pour plus d'informations. D'ailleurs, vous pouvez trouver un aperçu du numéro actuel via ce lien. Ensuite, vous avez déjà quelque chose à lire, car il contient des pages d'articles divers.



12 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. Oh oui, les jeunes de « Haags-Moerwijk » ressentent ces Japonais captivants. Le premier Datun 100 A, la meilleure Corolla. Un voisin italien avait une berline Civic bordeaux, une boîte chic avec cette sellerie épaisse. Je n'étais pas du tout habitué à ça de la part des VW de mon vieux.
    À propos, les Japonais de l'époque ont-ils intelligemment réussi à se frayer un chemin dans le "berceau de la voiture" du monde.
    Si je me souviens bien, les premiers Japonais ont terriblement rouillé parce qu'ils sont restés sur les ponts des navires pendant des semaines, des mois, pratiquement sans protection pendant leur voyage vers l'Europe.

  2. Mes parents ont acheté une Civic de 70e génération à la fin des années 2. Ce n'était pas mon choix, mais la voiture roulait plutôt bien.

  3. Nous avions une Civic Wagon au début des années 80. Super petite voiture avec un super moteur. Mais rouille !! Notre chat a sauté une fois sur le capot du moteur et est tombé à travers…..

  4. J'en ai eu une brièvement en tant que voiture de collection, je m'en suis débarrassé car je n'avais pas le temps de m'occuper correctement du joint de culasse qui fuyait. Ce qui est écrit ci-dessous, je ne peux qu'être d'accord, j'ai conduit (oui, beaucoup fait dans ce court laps de temps) à un certain moment plutôt qu'avec ma voiture familiale "normale", une Civic 98VTI 1.8′ (MB6, fabrication britannique). Pas pour les balades plaisir, mais pour un usage quotidien. De cette façon, vous pouvez souvent démarrer des conversations.
    Ce dont je me souvenais comme une particularité de cette voiture, c'était le sac de liquide lave-glace, plutôt que le réservoir auquel j'étais habitué. Toujours pas de fuite après 30 (+) ans. Et les servofreins qui se trouvaient sur le côté droit, là où se trouve la pédale de frein sur les versions à conduite à droite. De la gauche, un essieu courait vers la droite derrière le moteur pour activer les freins assistés. On pourrait penser qu'on n'avait pas pensé que cette voiture avait été développée en conduite à droite et qu'une version à conduite à gauche devait être développée à la hâte. Mais avec le N360/600, les servofreins sont à gauche, qui dispose d'un moteur deux cylindres refroidi par air et est donc plus indulgent en termes d'espace sous le capot. Avec un quatre cylindres refroidi par eau, ce sera différent, comme avec la Civic. Il n'y a tout simplement pas de place à gauche, le bloc moteur est là, la piste d'admission court presque contre la cloison. Et comme le radiateur est juste à sa place (avant/juste derrière la calandre, pas sur le côté comme sur la Mini), le placement du servofrein est le seul correct si l'on veut garder l'espace « technique » aussi compact que possible.

  5. Au début des années 80, j'ai conduit une Civic pendant longtemps. Mon collègue, le propriétaire, a déclaré que sa Honda rouillé plus vite que son alpha, mais avait moins de pannes.

  6. Très belle voiture ! Il y avait un toit en verre et une voiture "complètement" reconstruite pour des balades en puzzle. Mettez donc une lampe de lecture et un tripmaster dedans. Je me suis beaucoup amusé avec. Lorsque je suis allé l'échanger, il venait d'être repeint suite à des problèmes de peinture, le vendeur a dû en parler à son patron par téléphone. Il a fait l'éloge de la voiture au téléphone. Devrait faire une offre « gentille » de son patron. J'ai été très surpris quand j'ai dit que l'offre pourrait être intéressante pour lui mais qu'il avait raconté une si belle histoire sur ma Civic que j'ai décidé de la garder pour moi.

  7. Joli modèle. J'ai dû vérifier la 2ème génération, ne m'a rien dit de plus. La navette de la 3ème et de la 4ème génération me plait tout simplement. Après cela, les modèles sont devenus tellement vides de sens que je ne vois plus la différence, ce n'est qu'au cours des 10 dernières années que la Civic a retrouvé son propre visage, mais les proportions des derniers modèles en particulier ne sont pas correctes.
    Mais à part la rouille (ce que les Japonais ne font pas, Mazda le fait toujours) des voitures de bonne qualité.

  8. À 13, 14 ans, ce fut le coup de foudre pour moi. Beau tableau de bord où l'on pouvait mettre quelque chose, appuie-tête, siège réglable, beau volant, radio, essuie-glace au moins deux vitesses, un ventilateur qui sautait quand le moteur devenait trop chaud, moteur transversal si je ne me trompe pas et une tête dont je suis toujours amoureux. Vous n'avez aucune idée du nombre de voitures européennes à l'ancienne qui circulaient encore à cette époque : je l'ai trop bien vu avec mes jeunes yeux. Et je suis immédiatement tombé amoureux de l'Amigo, Novio. Je me souviens d'un autocollant aux feux de circulation qui disait que les Japonais n'étaient que des copies de « notre voiture ». Lequel alors ? Des copies de photos en noir et blanc, mais en couleur !

  9. J'ai conduit plus d'une fois (c'était une automatique)
    Je n'oublierai jamais ce son signature du clignoteur.
    Lors de l'indication de la direction commencée par une rythmique : « Tick prrrr, tik tak tik tak tik tak etc… »
    Suspension rigide, bonne tenue de route et direction directe. La selle basse ressemblait un peu au karting.
    Belle voiture!
    Les écrans de fumée qu'ils commençaient souvent à mettre au compteur avant les 100.000 XNUMX km,
    étaient une caractéristique de ces anciennes Honda.
    L'autodidacte le reconnaîtra….. L'une des bougies était si courte à l'avant qu'il était assez difficile d'en sortir. J'ai dû retirer cette bougie d'allumage sur cette Honda en particulier (et elle s'était évasée énormément) parce que le garage ne pouvait pas non plus les sortir facilement et les a donc laissées reposer pendant des années 😖 . Tous de beaux souvenirs. Appuyez sur prrr….

  10. J'ai acheté une machine des années 1980 au voisin d'en face. Un vieux grand-père si doux qui faisait toujours très attention avec ça. Il s'est avéré qu'il avait scotché les poutres en caisson fermées et goudronnées en noir. Il a dû faire ça derrière la maison parce que je ne l'ai jamais vu allongé dessous…

  11. Une voiture très connue de la rue dans les années 70 et 80, une voiture de très bonne qualité
    Comme toujours, la version originale a le plus beau design. Le modèle successeur était déjà beaucoup moins attrayant.

Donnez une réponse

L'adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués * *

La taille maximale du fichier de téléchargement : 8 Mo. vous pouvez télécharger : image. Les liens vers YouTube, Facebook, Twitter et d'autres services insérés dans le texte du commentaire seront automatiquement intégrés. Déposer des fichiers ici

couverture3

Mieux vaut demi tourné… – colonne

P1130224

Avant, c'était… eh bien. Bien fait