in

Faites de nouveau une grande Lancia!

Lance
Cher amant classique

Profitez d'histoires quotidiennes gratuites sur les voitures anciennes dans votre e-mail et inscrivez-vous gratuitement. 

Alors que 1963, turbulente, pleine d’espoir et de haine, écrit l’histoire, le soleil brille en Italie avec la création de la marque Lamborghini et le lancement de la production de la voiture la plus célèbre de Lancia.  Le designer Piero Castagnero livre avec son design un chef-d’œuvre que la marque ne surpasserait jamais. Mais ce n'est pas seulement la conception de son coupé qui est responsable de la renommée internationale. La formule avec la technologie bien connue V4, mais avec la première traction avant de la belle italienne ne pesant que des kilos 925, prouve un succès retentissant en rallye. 


A tout gagné

La Fulvia Coupe est née et deviendra à jamais l'icône de la marque italienne. Il reste en production pendant 15 ans. Au cours de ces années, il a fait un certain nombre de pas en avant. Surtout sous la peau, mais aussi à l'extérieur, il y a quelques changements. Il en résulte une Fulvia Série I, une Série II et une Série III particulièrement plus résistantes. Lancia a remporté le championnat italien des rallyes chaque année (!) De 1965 à 1973. En 1972, Simo Lampinen apparaît pour la marque avec la Fulvia 1.6 HF sur la ligne de départ du championnat international des manufactures. Il gagne avec pas moins de deux tours d'avance sur la compétition. Une victoire sans précédent qui ne sera jamais dépassée. 

Cri italien

Cette Fulvia est de la dernière année de production 1976, ce qui en fait l'une des toutes dernières Fulvias nouvellement livrées. Il s'agit de la série III développée et légèrement rénovée du beau coupé. Fabriqué dans le très beau et rare Blu Mendoza. Ni bleu clair, ni bleu foncé… Mendoza. Le travail du chrome est magnifique avec cette couleur, tout comme le Pelle Caramellata (cuir caramel). La voiture a un si joli volant Nardi, qui vous donne envie de prendre les virages même sans le moteur en marche. De préférence comme un diable en montée le long du lac de Garde. Dans le tableau de bord en bois, je trouve même la radio d'origine que vous ne devez évidemment jamais allumer. Cela fait du bruit… dans tous les sens. Seule une courte course de la clé en acier est nécessaire pour un meilleur son. Accélérez et un cri typiquement italien quitte l'échappement. La Fulvia est équipée d'un puissant moteur de 1298 cm67 de 90 kW (5 ch) et d'une boîte de vitesses à 165 rapports fins qui se traduit par de belles performances. L'aiguille orange sur les cadrans blancs saute fièrement lorsque j'alterne l'embrayage et l'accélérateur à un rythme rapide. La vitesse de pointe de ce coupé léger est d'environ 1979 km / h. Le premier et unique propriétaire de la voiture l'a achetée neuve à Zurich, en Suisse, où il habitait. Lorsqu'il a déménagé en Italie, il a pris sa voiture avec lui et l'a immatriculée là-bas en 1944. Vincenzo Carella (2018) a gardé et chéri la Fulvia jusqu'en 65.535. Maintenant, cette Fulvia unique a été vendue pour la première fois après 42 XNUMX km et plus de XNUMX ans.

Sur le rallye

Lancia, autrefois une marque réputée et prospère, vend maintenant très peu. L’année dernière, Lancia a vendu le nouveau Ypsilon de 11 aux Pays-Bas et c’est tout. Pas plus. La Ypsilon est le seul modèle restant. Maintenant, vous pouvez également acheter une Chrysler avec un badge Lancia, mais ce doit être un camion pour maintenir la marque artificiellement dans le coma. Espérons qu'il existe un plan de sauvetage derrière ce plan pour que la marque se réveille avec une belle famille avec laquelle célébrer la vie. C'est encore une fois que sont nés les Fulvia qui veulent "au Rallye" et qu'un autre oncle viendra qui pourra en faire de grandes versions HF. Et qu'il y aura une autre charmante Flavia et des Deltas diaboliques. Ou thèmes angulaires avec un moteur Ferrari. Peut-être que la vie de Lancia est une vie de "Live Fast, Die Young" parce que c'était amusant. Vivre et être émerveillé. Histoire écrite. Très fou.

#makelanciagreatagain

Êtes-vous un passionné de classiques et aimez-vous les articles gratuits? Veuillez considérer un abonnement à Auto Motor Klassiek, le magazine imprimé. Cela atterrira sur votre paillasson chaque mois pour une simple contribution annuelle. Rempli de lecture intéressante, en particulier pour les amateurs de classiques. Assez pour vous tenir à l'écart des rues pendant des jours. Et si cela ne suffit pas, vous contribuez également à l'ensemble de la plateforme pour et par les passionnés de classique. De plus, un tel abonnement présente encore plus d'avantages. Jetez un œil au lien ci-dessus pour plus d'informations. D'ailleurs, vous pouvez trouver un aperçu du numéro actuel via ce lien. Ensuite, vous avez déjà quelque chose à lire, car il contient des pages d'articles divers.



 

4 Commentaires

Laisser un commentaire
  1. À partir de décembre 2007 à Jan. 2015 J'ai eu une série III. La Fulvia est un rêve à conduire. Après 2 heures sur l’autoroute avec 130 km / h, c’est un peu fatiguant (vous pouvez oublier de parler à votre passager), mais une voiture fantastique que je repense avec beaucoup de plaisir.

    La voiture était vendue avec un nœud à l’estomac parce que la carrosserie, en particulier le panneau arrière, le coffre et le capot du capot, devait être abordée avec professionnalisme et que je voulais un cabriolet à balles. C'est devenu une S2000, également une voiture très spéciale qui atténue le manque de Fulvia.

  2. À partir de décembre 2007 à Jan. 2015 J'ai eu une série III. La Fulvia est un rêve à conduire. C'est une voiture fantastique, à laquelle je repense avec grand plaisir. La voiture a été vendue parce que la carrosserie, en particulier le panneau arrière, le capot de coffre et le capot moteur devaient être abordés et que je voulais une décapotable sportive. Cela est devenu S2000, également une voiture très spéciale.

  3. Quelle belle voiture c'est et restera ...
    Et comment je trouverai toujours Lancia une marque super sympa….
    Et combien il est mort que Lancia ne soit désormais livrée qu'en Italie! ?

    J'étais et je suis toujours heureux quand j'ai vu passer une Lancia, mais cela ne devient progressivement qu'une fois par mois au lieu de tous les jours ...

    Mon père avait 2 prismes de Lancia Béta… Chacune de belles voitures ??

Donnez une réponse

L'adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués * *

La taille maximale du fichier de téléchargement : 8 Mo. vous pouvez télécharger : image. Les liens vers YouTube, Facebook, Twitter et d'autres services insérés dans le texte du commentaire seront automatiquement intégrés. Déposer des fichiers ici

Mega Tjaffer

Le Mega Tjaffer (1992-1998). Une sorte de Méhari +

Suzuki

Classique ou pas? Robins Turbo Suzuki